Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 10:58

Un grand merci à Ad Vitam pour m’avoir permis de découvrir ce drame social argentin de Santiago Mitre, inspiré de La patota réalisé en 1960 par Daniel Tinayre et écrit par Eduardo Borrás, à la très belle narration, bien que déroutante quand à sa démonstration sur un sujet aussi dramatique, et une conception d’un idéal politico-social.

Paulina : Photo Dolores FonziRenonçant à une magnifique carrière d’avocate, Paulina, jeune et brillante jeune femme de vingt-huit ans à l’idéal politique enthousiaste, se lance dans l’enseignement au fin fond du pays. Rapidement, elle fait face à des élèves loin à ce qu’elle s’attendait, et aux grandes difficultés d’intégration. Un soir, rentrant de chez une amie, elle est sauvagement violée par un groupe de ses élèves. Après une enquête vaine de la police, Paulina mène ses propres recherches, à la suite de quoi, elle prend des décisions surprenantes.

Afficher l'image d'origineSur une thématique aussi douloureuse et rarement évoquée depuis longtemps au cinéma, comme si cela n’existait plus ou dans un désintérêt encore plus dramatique d’une banalisation coupable, le viol est ici abordé avec une vision troublante qui rend malaisée la conclusion. Outre les scènes doublées à la Elephant de Gus Van Sant qui n’apportent pas grand chose, on se demande l’utilité paulina 5de la confrontation des agresseurs quand la jeune femme avait le visage masqué. La réalisation est cependant excellente, avec un jeu talentueux de l’actrice qui porte tout le poids du film sur ses épaules, avec force de conviction et d’émotion. Un très beau film, qui nous laisse dans l’expectative troublante dans le message qui donne aux décisions de la jeune femme de l’absolutisme d’un idéal social par delà le crime, qui bien que louable s’avère difficilement défendable et une porte ouverte à tous les ignobles excès au nom de principes politiques aussi généreux qu’ils soient. Un film qui donne donc à réflexions et débats.

Avec l’excellente Dolores Fonzi (El campo), belle et remarquablement marquante, face à Oscar Martínez (Les nouveaux sauvages) et Esteban Lamothe, Cristian Salguero et Laura Lopez Moyano.

Afficher l'image d'origineLe film Paulina de Santiago Mitre, distribué par Ad Vitam, disponible dans les meilleurs bacs dès le 4 octobre 2016, est proposé en version originale sous-titrée français.

2 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires