Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 20:28

Instinct de survie - The Shallows : Photo Blake LivelyFilm d’horreur de Jaume Collet-Serra (Non-stop) mais pas forcément dans le sens que l’on pourrait croire, pour un récit aussi invraissemblable et peu crédible même si des frissons sont de la partie, mais donnant surtout dans la justification des massacres de requins dont il leur rend un bien mauvais service sur une image d’Épinal assez honteuse.

Afficher l'image d'origineAfin d’honorer la mémoire de sa mère récemment décédée, Nancy arrive seule sur une plage isolée pour surfer là où elle a été conçue. Faisaint connaissance avec deux surfeurs locaux, elle ne tient pas compte de leur recommandation de sortir avec la marée. Voulant drifter une dernière vague, une de trop, elle et attaquée par un requin. Grièvement blessée, elle trouve refuge in extremis sur un bout de rocher à quelques encablures du rivage. Avec le requin tenace, la blessure, la nuit et le froid, commence alors des d’heures d’angoisse avec un seul désir de survivre à tout prix.

Afficher l'image d'origineEn soit, l’histoire qui en rappelle bien d’autres et pas des moindres, apporte son lot d’effroi et d’émotion avec efficacité, et sans être génial serait plutôt pas mal dans une sorte de Dents de la mer un cran largement en dessous. Il faut dire qu’à la base, il faut être un peu coconne pour se rendre seule sur une plage inconnue… Après, il est à remarquer dans ce film, qu’en moins de vingt-quatre heures en un même instinct de survie bande annoncelieu, il y a plus de morts par attaque d’un requin que durant toute une année à travers toutes les mers. Quand on sait que le requin est en voie de disparition par une horrible surpêche atroce, qui attrape ces magnifiques poissons préhistoriques en leur coupant nageoires et dorsales pour être rejetés à la mer pour une horrible mort lente, ce film ne lui rend pas hommage. Si encore il finissait par bouffer sa proie, cela eut été autrement plus jouissif.

Avec la belle Blake Lively (Café society) très convaincante, face à Angelo Josue Lozano Corzo et Jose Manuel Trujillo Salas, la jeune Sedona Legge, Óscar Jaenada (Sans issue), Brett Cullen (L’aube rouge), le jeune Pablo Calva, ainsi qu’Ava Dean, et la jeune et jolie Chelsea Moody.

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires

ophélie 19/09/2016 14:42

j'aurait préféré jessica alba face a grosse canines affamés :)