Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 09:33

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir les aventures de la momie, avec cette suite de La main de la momie réalisée en 1942 par Harold Young, pour nous entrainer un peu plus dans l’horreur fantastique zombiesque de la franchise.

Afficher l'image d'origineTrente ans après la découverte de la tombe de la momie Kharis par les archéologues américains Steve Banning et Babe Jenson, le grand prêtre Andohab ayant  survécu à ses blessures, transmet sa charge à son successeur Mehemet Bey. Il lui confie la mission de tuer tous ceux qui ont souillés la tombe de la princesse Ananka, ainsi que leurs descendants. Alors que Steve veuf de la belle Marta, conte ses aventures à son fils John et sa fiancée Isobel Evans, Mehemet envoie la momie faire son œuvre meurtrière.

http://basementrejects.com/wp-content/uploads/2013/10/mummys-tomb-lon-chaney-jr-mummy-mehemet-bey-turhan-bey.jpgPassées les dix premières minutes qui résument l’opus précédent, le récit entre enfin dans le vif du sujet, avec une implacable régularité mortelle. Sans grande innovation narrative, notre momie zombie, lentement mais sûrement assassine les uns après les autres, ceux qui ont osés profaner la quiétude des sépultures égyptiennes. C’est avec beaucoup d’amusement que j’ai suivi les péripéties, entre humour et horreur, une histoire sans surprise mais avec beaucoup de passion. L’influence de Frankenstein ne fait aucun doute pour la momie, entre son réveil à la vie, ses meurtres et sa fin dans une belle maison en flamme en lieu de moulin. Reste que l’on passe un bon moment avec nos compères, en attendant la suite.

Afficher l'image d'origineLa réalisation n’est sans doute pas la meilleur des trois premiers opus, mais garde une qualité générale dans la balance et contraste du noir et blanc, comme dans la mise en scène. Troisième réalisateur pour ce troisième opus, et troisième interprète de la momie, compte tenu de la dureté des séances de maquillage pour la momie, après Boris Karloff et Tom Tyler, c’est Lon Chaney Jr. qui revêtait les bandelettes et la peau parcheminée du monstre. En effet, commencé en 1932 avec La momie par Karl Freund, l’aventure avait continué huit ans plus tard en 1940 avec La main de la momie sous la direction de Christy Cabanne.

Afficher l'image d'origineAvec Dick Foran (La main de la momie) et John Hubbard, la belle Elyse Knox, mère de trois enfants acteurs dont Mark Harmon, Lon Chaney Jr. (Le loup-garou) et George Zucco (Trois camarades), ainsi que Wallace Ford et l’excellent Turhan Bey, Cliff Clark et Emmett Vogan, mais également Mary Gordon, Frank Reicher et Virginia Brissac, nous mettent dans l'ambiance avec conviction.

Afficher l'image d'origineLe film La tombe de la momie d’Harold Young, issu de la très belle Collection Cinema Monster Club, distribué par Elephant Films, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 22 juin 2016. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en version française. Le DVD est accompagné d’un livret de 12 pages écrit par Damien Aubel, rédacteur en chef cinéma de Transfuge. Dans La légende de la Momie, Jean-Pierre Dionnet revient sur le film et la carrière des interprètes principaux avec sa passion habituelle.

2 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires