Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 18:37

Un grand merci à Carlotta pour m’avoir permis de découvrir ces 16 courts-métrages réalisé entre 1963 et 1981 par Walerian Borowczyk, dans un panel représentatif de son œuvre riche et variée tant dans les thématiques que dans les matières.

A partir de la trentaine de courts-métrages et publicités du réalisateur, le panel qui nous est offert avec des exemples de sa créativité, Renaissance (1964), Théâtre de monsieur et madame Kabal (1960), Les astronautes (1959), Le dictionnaire de Joachim (1966), Sherzo infernal (1984), Gavotte (1969), Encyclopédie de grand-maman en 13 volumes (1963), Le phonographe (1969), Rosalie (1966), Diptyque (1967), L’amour monstre de tous les temps (1977) et Les jeux de l’ange (1964), nous offre un aperçu de l’incroyable univers riche et varié de l’étendu du talent de l’auteur. Aussi, c’est avec plaisir que se conclu le coffret sur l’œuvre sans doute trop méconnu d’un auteur attachant, parfois polémique, souvent provocateur aux visions quelque fois dérangeante de par son côté sulfureux et provocateur vis-à-vis des femmes et du sexe mais emblématique d’une époque sans jamais être indifférent, qui a fait preuve d’un travail de qualité et d’une très grande exigence.

Avec Michel Boschet, Anatole Dauman, Philippe Lifchitz, Ligia Branice (Blanche), Roberto et Ludo, Ljubomir Popovic.

La sortie du coffret des œuvres choisies de Walerian Borowczyk coïncide avec la rétrospective au Centre Pompidou qui s'est tenu du 24 février au 19 mars 2017. Ainsi, Carlotta propose dans un très beau coffret, 7 chefs-d’œuvre restaurés du sulfureux réalisateur polonais : Théâtre de monsieur & madame Kabal (1967), Goto, l’île d’amour (1968), Blanche (1971), Contes immoraux (1974), Histoire d’un péché (1975), La bête (1975) et Docteur jekyll et les femmes (1981). Sont inclus de très nombreux courts-métrages et des documentaires exclusifs autour des films, en plus d’introductions, des interviews et bandes-annonces d’époque, accompagnés de deux livrets autour de Borowczyk et son œuvre dont le Dico de Boro.

Les courts-métrages de Walerian Borowczyk, distribué par Carlotta, disponible dans les meilleurs bacs dès le 22 février 2017. Dans les suppléments, l’introduction de Terry Gilliam, Un film n’est pas une saucisse : Borowczyk et le court métrage, Blow ups : les œuvres sur papier de Borowczyk, et des publicités Holly smoks (1963), Le musée (1964) et Le petit poucet (1964). Dans le coffret, sont inclus deux livres inédits, Camera obscura de 216 pages, et Le dico de Boro de 92 pages.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Documentaires
commenter cet article

commentaires