Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 08:56

Un grand merci à Studiocanal pour m’avoir permis de découvrir ce film de guerre et d’action réalisé en 1978 par Michael Cimino, qui nous plongeait dans la guerre du Viêt-Nam au travers de soldats envoyés au cœur de l’enfer aux confins de la folie et des traumas.

Mike Vronsky, Steven Pushkov et Nick Chevotarevich, sont trois amis qui mènent une existence paisible entre leur emploi dans une aciérie et la chasse, et se préparent à partir pour le service militaire au Vietnam. Steve se marié avec Angela, quand Mike et Nick aiment tous les deux Linda qui choisi Nick. Mais les choses tournent mal quand les trois amis sont capturés par les Viêt-Congs qui les forcent à jouer à la roulette russe dont les cruels geôliers parient sur leur survie. L’expérience de la captivité les marque physiquement et mentalement, et lorsque Michael retourne à Saigon pour honorer la vieille promesse faite à un de ses amis, il fait une découverte aussi terrible qu’inattendue.

Un film sombre et violent qui révèle la folie dans laquelle cette guerre a plongé et marqué les vétérans dont le jeu de la roulette russe est symbolique et symptomatique de l’horreur. Encore que l’intrigue se focalise sur les soldats américains, les « gentils » et les viêts, les « méchants ». Encore qu’il ne parle pas des exactions commises par les américains comme par les viêts sur la population civile dont les femmes ont payées le prix fort.

Un film marquant sur la folie à l’instar d’Apocalypse now, Michael Cimino nous présente trois jeunes hommes à la vie de campagne que l’expérience de la guerre, la peur et la mort, traumatisent dans la folie et la perte de repère sur eux-mêmes. Une réalisation lancinante qui nous prend aux tripes dès les premières images avec ce père odieux contre sa fille, ces jeunes gens au passe temps de tuer ces magnifiques cerfs sans scrupule avant que devenir les proies de Viêts et de leur pulsions mortifères. Une analyse sociétale de l’Amérique d’alors, qui visiblement n’en a pas encore tiré les conclusions.

Une superbe distribution avec les excellents Robert de Niro (Happiness therapy), John Savage et Christopher Walken (Nos funérailles), Meryl Streep (Mamma mia! here we go again), George Dzundza et John Cazale, Chuck Aspegren, Shirley Stoler et Rutanya Alda, Pierre Segui, Mady Kaplan, Amy Wright et Mary Ann Haenel, Richard Kuss et Joe Grifasi.

Le film Voyage au bout de l’enfer, distribué par Studiocanal, est disponible depuis le 1er janvier 2020 en DVD et Blu-ray en version restaurée 4K, dont la piste 5.1 est issue des bandes 6 pistes de la projection 70mm. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en audio français. Dans les suppléments, Commentaire audio de Michael Cimino animé par le critique de cinéma FX Feeney (VOST), Commentaire audio de Vilmos Zsigmond animé par le journaliste Bob Fisher (VOST).

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires