Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2021 2 26 /10 /octobre /2021 10:35

Un grand merci à Gaumont pour m’avoir permis de découvrir ce péplum franco-italien réalisé en 1948 et 1949, sorti 1950, réalisé par Marcel L’Herbier, d’après le roman The last days of Pompeii d’Edward Bulwer-Lytton, sur la célèbre catastrophe qui emporta les villes alentours du Vésuve dont Pompéï.

En l’an 79 à Pompéi, le jeune grec Lysias enlève Hélène de l’emprise d’Arbax, le grand prêtre d’Isis tant ils sont amoureux. Celui-ci veut les séparer et tente pour cela de faire boire à Lysias un philtre d’amour pour qu’il tombe plutôt amoureux de Julie dont Lysias vient d’annuler leur mariage. Mais Nidia, une jeune esclave, menace de tout révéler. Ne pouvant la faire taire, Arbax la tue et s’arrange pour faire accuser Lysias qui est condamné aux lions. Lorsque se réveille le Vésuve.

Que cette catastrophe a pu marquer les esprits dans un traumatisme international à l’instar de bien effroyables dégâts de la nature sur l’Homme. Il est vrai qu’en l’occurrence, d’avoir retrouver la ville dans l’état exact de cette terrible journée donne d’autant plus l’ambiance de la fin d’une ville et de ses habitants. S’il est vrai que le choc et l’émotion d’imaginer la terreur dans les derniers instants de ce drame qui emporta une partie da la population, la plupart plus prudents s’étaient évacués les jours précédents, il n’en reste pas moins meurtrier et destructeur. L’intrigue, à partir de ce couple d’amoureux maudits que l’intolérance religieuse emporte jusque dans l’arène aux lions juste au moment où le volcan dévore la ville est chargé de romance et de drame. Un petit hic régalien cependant. Les esclaves dans la Rome antique étaient soumis au caprices de leurs maîtres qui pouvaient les violer, les torturer et les tuer sans être inquiétés et moins encore condamnés par la justice romaine.

Un beau film avec du rythme et des émotions, dans les décors somptueux d’une précédente production et des scènes communes. Une réalisation qui passe parfois en docu-fiction sur le quotidien de la ville à partir de découvertes archéologiques qui donne d’autant plus cette impression poignante de cette fin du monde. La scène finale est sublime dans la destruction de la ville, l’explosion du volcan et la panique qui s’empare des habitants dont cette petite fille perdue. L’intrigue amoureuse shakespearienne apporte une dimension épique. Le roman a été de nombreuses fois adapté dès le début de l’aventure du septième Art.

Avec les excellents Micheline Presle et Georges Marchal, Marcel Herrand et Jaque Catelain et Adriana Benetti, Laure Alex et Peter Trent, Marcelle Rovena, Alain Quercy et Antonio Pierfederici, Guglielmo Barnabò et Camillo Pilotto.

 

 

Le film Les derniers jours de Pompéï, distribué par Gaumont, est disponible en DVD et Blu-ray, Image et son restaurés, dans les meilleurs bacs depuis le 22 septembre 2021. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants. Dans les suppléments,   Présentation inédite du film par Didier Griselain, spécialiste du cinéma français des années 50.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires