Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 10:25

Un grand merci à M6 vidéo pour m’avoir permis de découvrir le film d’Ezna Sands, qui change de genre après son horrifique Tontine, pour un joli conte très d’actualité avec la Cop21 qui vient de s’ouvrir à Paris.

Afficher l'image d'origineDes vastes plaines de neige et de glace de l’Arctique, l’inuit Théo, constate que la superficie diminue et l’épaisseur de la banquise s’effrite et se réduit, quand le poisson se raréfie. Sur la base d’une vision cauchemardesque d’un ancien, les sages du village désignent Théo pour alerter les hommes du sud de la colère du soleil qui va tout brûler sur Terre. Ainsi, il se rend à New York et se met en marche pour parvenir à sa mission. Il doit son salut à Chloé, une jeune femme sdf marginale, qui comprend qu’il cherche les dirigeants du monde pour avertir des effets négatifs du réchauffement climatique. Ensemble, ils se rendent avec des amis au siège des Nations Unis pour tenter de faire entendre la voix inuit et celle du monde.

Afficher l'image d'origineTrès joli conte écologique, chargé d’une profonde humanité qui pourrait paraître naïf, mais plein de tendresse émouvante avec cette douce poésie quelque peu triste et qui éveil des sensibilités et de l’espoir. Ainsi, ce petit homme humble et têtu, conscient de la fracture entre le monde moderne face au sien, tente de faire entendre une réalité écologique qui nous concerne tous. Je regrette peut-être la dualité un peu trop manichéenne et souvent clichée, qui met en parallèle des besoins Afficher l'image d'originede nos sociétés modernes face à celles des pays du tiers monde dans un face à face un peu hypocrite. Cependant, le message passe avec beaucoup d’émotion, notamment par le biais de l’animation. Les protagonistes sont attachants, tel cet inuit et la jeune fille, dont les liens amicaux qui se nouent se retrouve dans la connexion entre toutes les cultures et origines pour un point commun de l’humanité sur cette même petite planète. Les paraboles sont joliment illustré tant par l’image que par les mots. Théo a un petit air de Wanu dans Le jaguar, et nous rappelle Raoni Metuktire et son combat pour la préservation de la forêt amazonienne. Ainsi, beaucoup d’émotion se dégage de cri d’alerte pour notre planète en danger face à toutes les pollutions qui détruisent notre environnement, eau, terre et air qui provoquent maladies et réchauffement climatique.

Afficher l'image d'origineLa sortie de ce film, coïncide avec l’ouverture de la COP21 à Paris -du 30 novembre au 11 décembre 2015- pour la 21ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, où 196 pays se retrouvent pour tenter de ratifier un accord  sur la limitation des émissions de gaz à effet de serre, pendant qu’il en est peut-être encore temps, tel la quête de Théo.

Afficher l'image d'origineAvec un beau casting dans lequel Theo Ikummaq est marquant pour un premier rôle, face à la belle et émouvante Dakota Johnson (Cinquante nuances de Grey) qui démontre son talent. Christopher Backus et Ashley Springer (Le loup de Wall street), comme Andre de Shields (The inheritance) et la belle Mira Sorvino (Perfect sisters) sont dans l’ambiance générale avec conviction, et caméo de Larry King him self.

Afficher l'image d'origineLe film Chloé & Théo d’Ezna Sands, distribué par M6 vidéo, est disponible dans les meilleurs bacs dès le 25 novembre 2015 au prix conseillé de 14,99€ en DVD. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en version française.

2 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires