Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 06:27

Un grand merci à Diaphana pour m’avoir fait découvrir cet excellent film réalisé par de Robert Guédiguian (Au fil d’Ariane), inspiré de faits historiques réels pour relater le génocide du peuple arménien et de la véritable histoire du journaliste espagnol José Antonio Gurriarán.

Afficher l'image d'origineAprès le terrible génocide arménien perpétré par les turcs, le principal responsable du génocide Talaat Pacha est exécuté à Berlin en 1921 par Soghomon Thelirian. Tombée dans l’oubli soixante ans plus tard, la diaspora arménienne décide de se faire entendre. Aram, un jeune marseillais fait exploser la voiture de l’ambassadeur de Turquie. Malheureusement, un jeune homme, Gilles Tessier est gravement blessé et perd l’usage de ses jambes. Quand Anouch, la mère d’Aram découvre que c’est son fils qui en est responsable, elle vient lui présenter des excuses au nom du peuple arménien. Celui-ci, ignorant tout de l’Arménie et du génocide, décide de rencontrer Aram, parti à Beyrouth, qui est en proie au doute.

Une Histoire de Fou : Photo Ariane Ascaride, Grégoire Leprince-RinguetUn superbe film, terriblement émouvant, jouant tout en finesse et subtilité sur les raisons des actions violentes, tout en récusant les excès aveugles comme l’attentat d’Orly. Ainsi, soutenant la cause et le combat des arméniens, Robert Guédiguian nous décrit sans concession l’histoire du génocide et du silence coupable des nations face à un peuple oublié qui reprit le combat de Soghomon Thelirian avec l’ASALA (Armée Secrète Arménienne de Libération de l’Arménie) pour se faire entendre, condamnant au passage les débordements aveugles sur les Une Histoire de Fou : Photo Ariane Ascaride, Serge Avédikianinnocents. C’est à partir de faits réels vécues par tout un peuple, et vu par le prisme d’un jeune combattant, et du témoignage du journaliste espagnol José Antonio Gurriarán, grièvement blessé accidentellement lors d’un attentat à Madrid le 29 décembre 1980, relaté dans son livre La bombe (La bomba). Après avoir été victime, il s’est documenté sur l’histoire de l’Arménie et les raisons du combat par la violence, avant de prendre fait et cause pour eux.

Une Histoire de Fou : Photo Grégoire Leprince-Ringuet, Serge AvédikianUne cinquantaine de pays et organisations ont reconnues le génocide arménien, souvent sans en spécifier l’auteur. Ainsi, dès 1965 l'Uruguay est le premier pays à franchir le pas. La France attendra 2001 sans désigner les coupables. Si la Turquie refuse toujours de reconnaître sa responsabilité historique dans le génocide, on se doute bien que c’est en raison de la revendication de rendre le pays aux arméniens qui en découlerait. Ce n’est d’ailleurs, pas étonnant de retrouver à leur côté, le Royaume Uni qui naturellement se sent concerné avec son comportement sur l’Irlande et l’occupation encore du nord de l’ile.

Afficher l'image d'origineAvec un Simon Abkarian (Le procès de Viviane Amsalem) excellent, et Ariane Ascaride (Les héritiers) est très émouvante, de même Grégoire Leprince-Ringuet (Le noir (te) vous va si bien), ainsi que Syrus Shahidi (L’affaire SK1) marquant. La belle Razane Jammal et Robinson Stévenin (Le secret de l'enfant fourmi), comme Siro Fazilian (En secret) et Amir El Kacem (Microbe et Gasoil), Rania Mellouli et Hrayr Kalemkerian, mais aussi Lola Naymark (Au fil d’Ariane) et Serge Avédikian (Poulet aux prunes) dont leur talent apportent une puissance à l’émotion générale.

Une Histoire de Fou : PhotoLe film Une histoire de fou de Robert Guédiguian, distribué par Diaphana, sera disponible dans les meilleurs bacs dès le 5 avril 2016 au prix conseillé de 19,99€ en DVD et 24,99€ en bluray, ainsi qu’en VOD. Il est proposé en version originale française sous-titrée français, en audiodescription pour aveugles et malvoyants, ainsi que sous-titré français pour sourds et malentendants. Dans les suppléments, un long et très intéressant entretien avec le réalisateur, les principaux interprètes et le témoignage de José Antonio Gurriarán.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires