Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 16:39

Bad Words Movie Interview with Ben Falcone Bad Words Set Interview with Ben FalconePour son premier long métrage, avec l’expérience de nombreux épisodes de séries télé, Jason Bateman, se lançait dans une tâche ardue qui laisse dubitatif face à cette réalisation pour le moins sujette à polémique tant sur le fond que sur la forme pour une comédie noire d’un gout douteux.

Jason Bateman stars as foul-mouthed overage spelling bee contestant Guy Trilby in Bad Words. (Focus Features)Trentenaire aigri, Guy Trilby participe à un concours d'orthographe pour enfants, ayant trouvé une faille dans le règlement d’inscription. Malgré le ridicule de son action, il a le soutien de la journaliste Jenny Widgeon, devenant sa maitresse. Au fil des éliminatoires, il sympathise avec le petit Chaitanya de neuf ans. Concurrence d’autant plus déloyale, que Guy emploi des moyens radicaux pour éliminer les enfants. S’il tient tant à gagner cette compétition, c’est pour un motif personnel.

http://www.fatmovieguy.com/wp-content/uploads/2014/02/Bad-Words-Movie-Review-Image-1.jpgEntre un chapelet de grossièreté sans discontinuer, pas très drôle ni de bon gout, Jason Bateman nous livre le portrait pathétique d’un pauvre type, sans jamais savoir s’il se fait une comédie noire bien lourde, ou une dramatique aussi peu émouvante. La vengeance dont nous découvrons la motivation à la fin du récit, montre l’évidence connerie crasse du personnage particulièrement odieux, dont je n’ai jamais ni ri ni même souri. L’amitié trouble entre le trentenaire et l’enfant, avec l’incitation à la débauche d’un mineur avec la consommation d’alcool, et la rencontre avec prostituée, met fortement mal à l’aise. De même les pseudos gags pour éliminer à coups de fausse règles de la gamine, ou d’adultère avec la mère du gamin parmi les humiliations glauques, donnent un côté sordide à la trame qui m’a laissé perplexe. Cependant, la critique de ce genre de concours de foire, avec les petits surentrainés les rendant souvent arrogants par leurs parents, comme dans les compétitions de beauté, est assez bien vu. Sauf qu'en l'occurrence, ce n'est pas vraiment l'objectif initial, ou pas le bon prisme.

De fait, la réalisation traine en longueur avec cette compétition aux éliminatoires répétitives, pour une mise en scène assez statique. En définitive, il ne se passe pas grand-chose, et les dialogues se limitent comme le titre l’indique aux mots grossiers, voir vulgaires dans certaines situations. Une sortie qui vit un succès mitigé, et une version édulcoré en dvd. Genre qui trouvera pour au temps ses fans.

Après le refus du rôle par plusieurs acteurs, Jason Bateman (Comment tuer son boss 2), en plus de la réalisation et de la production, joue avec efficacité et conviction, face au jeune et excellent Rohan Chandz (Jack et Julie). Kathryn Hahn (A la poursuite de demain) arrive à être la plus tendre et drôle. Philip Baker Hall (Argo) et Allison Janney (Spy), Ben Falcone (Les flingueuses) et Steve Witting (Arnaque à la carte), Beth Grant (Southland tales) et Anjul Nigam (Terminator renaissance) sont de l’ambiance.

1 étoile

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires