Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 14:31

Afficher l'image d'origineTroisième opus de la franchise de Fabien Onteniente, pour un camping qui se perd dans du réchauffé, des clichés et poncifs tristement désolant, pour un ennui pénible que les deux gags et trois répliques ne suffisent pas à nous sauver de l’engourdissement, d'après un sens de l'humour de Kev Adams et sa notion particulière de la jeunesse de banlieue.

Afficher l'image d'originePour son trajet de Dijon aux vacances, Patrick Chirac prend trois jeunes de banlieue en co-voiturage, Robert, Benji, et José. Au camping des Flots bleus, il y retrouve ses amis campeurs de toujours, les Pic, Jacky et Laurette, ainsi que Gatineau récemment divorcé de Sophie. Sauf que les jeunes n’ayant pas l’hébergement prévu, vont faire du co-couchage avec Patrick. Il les accepte jusqu’à l’arrivée de sa fille, qui peut-être pourrait le rejoindre, ou pas. Les vacances s’annoncent sous les auspices d’un Jacky qui perd la boule et boit encore plus de pastis, de la fille de Paulo qui le rejoint, et des garçons qui draguent autant qu’ils peuvent, comme Patrick et Paulo.

Afficher l'image d'origineMis à part deux ou trois répliques et un ou deux gags amusants, que d’ennui dans ce énième poncif aux lourds clichés. Entre la dualité des vieux cons racistes et homophobes, et des jeunes forcément des cailleras profiteurs, il ne se passe strictement plus rien aux flots bleus. Autant je m’étais beaucoup amusé avec le premier opus, autant le deuxième n’était pas terrible, celui-ci bat des records de vide. Reprenant le même bâti général, il règne une Afficher l'image d'originemauvaise ambiance dans ce camping qui a perdu de sa fraicheur bon enfant. Alors, je me suis heureusement amusé autant que possible en me satisfaisant de quelques grains de sable d’humour. L'absence de Mathilde Seigner se fait sentir. Pourtant, les différentes thématiques, comme le chomage, la vieillesse, et en effet le fossé des générations ou de classes sociales sont abordées avec intérêt, surtout en périodes estivales où l'on en profite pour les oublier. La réalisation suit à peu prêt la même mise en scène que les précédentes, formule gagnante au box office.

Afficher l'image d'origineAvec un Franck Dubosc (Pension complète) égal à lui-même est toujours drôle, de même Claude Brasseur (L'étudiante et monsieur Henri) et Mylène Demongeot (Si tu meurs je te tue), comme Antoine Duléry (Salaud, on t'aime.), et la bien jolie Leslie Medina, ainsi que les jeunes Louka Meliava (Un moment d’égarement), Jules Ritmanic (On voulait tout casser) et Cyril Mendy (Bande de filles), Gérard Jugnot (Entre amis) et Michèle Laroque (Le fantôme de Canterville), Philippe Lellouche (Tu veux ou tu veux pas) et Laurent Olmedo (Les lyonnais), également Amélie Robin (Arrêtez-moi là) et Alix Bénézech (L'odeur de la mandarine), Cristiana Réali (Le grand méchant loup) et Ornella Fleury (Supercondriaque). Caméo de Bernard Montiel.

2 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires